Créatures fatales

Créatures fatales 800Elles sont séduisantes, elles sont chaudes, elles sont prêtes à réaliser tous vos fantasmes. Vous pouvez les rencontrer à l’université, au bord de la route, sur internet ou sur les rives d’un lac… Mais attention ! Vous risquez d’y laisser votre vie, car elles ne sont humaines qu’en apparence. Elles sont en réalité des prédatrices.

Ces nouvelles érotiques et fantastiques ont pour cadre la France d’aujourd’hui, mais vous feront traverser le miroir des désirs et des apparences, en jetant parfois un regard impertinent sur notre société.

Ce recueil comprend les nouvelles suivantes:

  • Mathématiques du risque
  • Une nuit sur la route
  • La collectionneuse
  • Au bord du lac
  • Fées des hauteurs

 

Frais d’envoi offerts.

Acheter le livre numérique :

logo

amazon_kindle_logo

Alexandre Lévine | Créatures fatales

192 pages
Format : 10 × 18 cm
ISBN : 979-10-91549-10-3
Prix :  12 €
Parution le 15 juillet 2013

Pour public adulte

[…] Les récits sont au départ ancrés dans une réalité tangible : un étudiant à la fac, un chômeur dans un café, un homme roulant sur l’autoroute en direction du sud, un jeune homme en vacances dans un village où des Hollandais s’arrêtent pour camper… Les descriptions des lieux peuvent être minutieuses (comme les paysages de Haute-Saône). Les sensations et sentiments du jeune homme sont souvent identiques : émerveillé, heureux de sa rencontre, il s’attache à l’étrange créature, qu’il sache ou ignore qui elle est réellement, ou plus prosaïquement, entend profiter des bonnes dispositions de la nymphomane. Qu’il soit animé de bons sentiments ou qu’il réponde uniquement à l’appel des sens, peu importe : le sort est jeté, il sera une victime.

Ces cinq nouvelles fantastiques montrent un aspect sombre de l’érotisme. Un recueil à l’ambiance pesante, avec des dénouements tragiques, mais des textes de qualité. Un livre étrange, déroutant et fascinant.

ChocolatCannelle

Créatures Fatales est composé de 4 nouvelles dans lesquelles un homme fait la rencontre d’une (ou plusieurs) jeune(s) femme(s) à la sexualité totalement débridée (pour ne pas dire de grosses cochonnes !!!).  Mais, au fil des pages, on se rend compte que quelque chose cloche avec ces filles et, finalement, l’homme devient leur proie.

L’univers fantastique n’est pas acquis dès le départ. On rencontre des gens normaux, dans des paysages français normaux et on découvre l’aspect fantastique de ces prédatrices relativement tard dans la nouvelle. J’ai trouvé appréciable de ne pas débarquer dans un monde totalement différent du nôtre où l’on doit maîtriser les codes rapidement pour ne pas être complètement largués. Ici, nous découvrons les choses en même temps que nos protagonistes, rien n’est très compliqué et ça, j’adhère.

J’ai adoré la nouvelle Une nuit sur la route ! J’ai aimé que l’auteur ait l’audace de revisiter la légende urbaine de la dame blanche. Il a su respecter la typologie du phénomène (rencontre la nuit, le conducteur est souvent un homme seul et la réalité physique de l’auto-stoppeuse ne fait aucun doute) tout en la modelant avec beaucoup de doigté pour en faire une dame blanche totalement délurée !

Par contre, j’ai eu un peu de mal avec la dernière nouvelle, Au bord du lac. Elle est un peu trop trash à mon goût et carrément dérangeante. Notre personnage masculin est en soit dérangé : il a toutes les « qualités » pour devenir violeur et tueur en série. Du coup, la nouvelle prend une tournure un peu spéciale ! […]

Des livres en pagaille

Ce livre est un petit recueil de nouvelles érotico-fantastiques. Ceux qui me suivent savent très bien que les livres érotiques ne sont pas trop ma tasse de thé mais je dois dire que j’ai trouvé ces nouvelles très sympathiques.
Alors oui, il y a du sexe, des termes un peu vulgaires mais alors rien à voir avec ce qu’on peut trouver chez nos chères auteures américaines, pour ne citer qu’elles. Alexandre Lévine n’emploie pas de termes vulgaires histoire de dire qu’il en a utilisé. Son style est simple et très fluide.
Dans les quatre nouvelles d’Alexandre Lévine, il y a une histoire, ce n’est pas du sexe pour du sexe, et c’est pour cette raison que j’ai apprécié ma lecture. Et le côté fantastique m’a énormément plu même si au départ il n’est pas mis en avant. […]

Pour conclure, Je voudrais remercier Alexandre Lévine qui m’a réconciliée avec un style que je n’aimais pas. Et je pense que grâce à cette lecture, je vais retenter des lectures érotiques mais je pense que je ferai très attention à mes choix pour ne pas être à nouveau écœurée par ce style.
Un petit recueil que je vous conseille fortement, et de plus il est vendu à un prix très abordable, alors ne vous privez pas.

Les lectures d’Alexia

Contenu du panier

Votre panier est vide