Don Juan ou la passion d’un mythe

Couv Don Juan 800Une femme de notre époque décide de se glisser dans la peau de Marie Tudor et de prendre le plus célèbre des amants : Don Juan. « Alors, pourquoi Marie choisit-elle Don Juan ? Parce qu’il est le plus insaisissable des fripons ! Le plus détestable des hommes ! Le plus macho des amants ! Mais aussi le plus séduisant des Roméo ! » Pour le trouver, elle organise un gigantesque casting en vain. C’est donc à partir des dix mâles les plus séduisants qu’elle va le créer et jouir avec lui des plaisirs de la chair, se confronter à lui, mais également à elle-même.

 

Commander le livre imprimé :

Paiement sécurisé par Paypal. Frais d’envoi de 1 euro.

 

Acheter la version numérique :

amazon_kindle_logo

ibooks_logo

kobo_logo_FINALPMS

 

Charlène Willette | Don Juan ou la passion d’un mythe

Illustration : AbigailDream
152 pages
Format : 14,8 × 21 cm
ISBN papier : 979-10-91549-56-1
ISBN numérique : 979-10-91549-57-8
Prix papier : 14,50 €
Prix numérique: 3,99 €
Parution le 2 octobre 2014

Pour public adulte

Prendre le mythe de Don Juan à rebrousse-poil et affronter les nombreuses symboliques du patriarcat à travers un érotisme sans bornes ; tel semble être le parti-pris littéraire de l’ouvrage de Charlène Willette. D’emblée, l’auteure nous plonge dans le mélange des époques. La narratrice a grandi dans le contexte de mai 68 mais pour affronter Don Juan, personnage du XVIIe siècle, elle va revêtir le rôle de Marie Tudor, la puissante reine née en 1513. L’histoire se déroule a priori de nos jours, dans un château où elle a fait venir plusieurs hommes parmi lesquels elle doit choisir celui qui sera Don Juan. Marie veut créer ce personnage et se confronter à lui : « Elle allait enfin pouvoir régenter ce petit monde et choisir parmi tous ces mâles celui qui conviendrait le mieux pour tenir le rôle de Don Juan et satisfaire sa libido anticonformiste et peut être même excentrique ». Déçue par tous ces hommes attirants mais incapables d’incarner la créature parfaite dont elle rêve de tomber amoureuse, elle va finalement prendre des morceaux des uns et des autres, et construire un personnage parfait avec le meilleur de ce qu’a chacun d’eux. Le mythe de Don Juan côtoie celui du docteur Frankenstein.

Esprits libres

J’ai aimé cette ode au désir sexuel, à la réalisation de fantasmes même ceux qui pourraient choquer d’autres personnes et surtout cette insistance à rappeler l’importance du plaisir sans culpabilité ni remords. Marie est décrite comme une femme « hard romantique » et je crois que ce terme définit parfaitement une partie de ce récit : un mélange parfait entre amour et sexe, entre tendresse et brutalité. Nous nous rendons finalement compte que ce couple assez improbable et tellement particulier partage les problèmes communs à la majorité des couples : disputes, jalousie, doute, … De plus, malgré le déroulement de l’histoire dans un château au temps de Marie Tudor, celle-ci est très moderne, très actuelle et aborde sans mal des problématiques que nous retrouvons à notre époque telles que la jalousie, la quête d’un idéal, notre rapport à la morale, à la passion par le biais d’une large réflexion sur l’amour et sa quête. Le sentiment de jalousie y est d’ailleurs parfaitement décrit et devrait trouver écho chez de nombreuses personnes ayant déjà ressenti cela. Cela permet également à notre personnage de mener une large introspection qui s’avèrera thérapeutique et conduira à une jolie fin que j’ai beaucoup appréciée.

Les livres de Sarah

Contenu du panier

Votre panier est vide