Le Seigneur du Miroir fumant

Le Seigneur du Miroir fumantEn 1521, les conquistadors profanent le Templo Mayor. La brillante civilisation aztèque s’éteint mais ses dieux subsistent dans l’ombre, et Tezcatlipoca est décidé à se venger de la destruction de son temple.

Deux siècles plus tard, sa colère s’abat sur Edward Murray, descendant de Alonso De Alvaro, le premier Espagnol à avoir souillé son autel. Bien qu’étant un pirate, il s’est marié à une aristocrate, Katherine Willborough, qui lui a donné deux enfants. C’est cette famille que le dieu va chercher à détruire grâce à un plan tortueux, en plongeant Edward dans d’éternelles souffrances.

 
Commander le livre :


Paiement sécurisé par Paypal. Frais d’envoi de 2 euros.

Acheter la version numérique :


amazon_kindle_logo
ibooks_logo
kobo_logo_FINALPMS
 
Jess Swann | Le Seigneur du Miroir fumant
Illustration : SCAS Productions
326 pages
Format : 15 × 22 cm
ISBN papier : 979-10-91549-88-2
ISBN numérique : 979-10-91549-89-9
Prix papier : 19,80 €
Prix numérique : 5,99 €
Parution le 24 octobre 2015

L’histoire se base sur une histoire de vengeance avec en toile de fond la mythologie aztèque (point qui m’a donné envie de découvrir ce livre). Ainsi, il est question du Tlalacalli, le vaisseau des âmes, qui, seul, pouvait naviguer dans les eaux sombres du Chicunauhapan (le « fleuve des morts », très proche du Styx égyptien), autrement appelé « Hollandais Volant », et dont le nouveau capitaine, le Tlaloc (passeur), est un certain Philip Oke, lequel rend Izel, la prêtresse de Tezcatlipoca, responsable de ce qui lui est arrivé : en effet, cette dernière est intervenue dans les destinées et c’est cela qui l’a conduit à ce « poste » et à se faire arracher le cœur.

Autres éléments de cette mythologie, ses divinités, dont le dieu Tezcalipoca, personnage rancunier que vous allez rapidement détester pour sa froideur et le fait qu’il est prêt à tout pour parvenir à ses fins. Il cherche en effet à se venger de ceux qui ont souillé son temple en s’en prenant à tous leurs descendants. Tezcalipoca n’intervient que peu en direct mais manipule les situations et les gens pour accomplir sa sinistre vengeance. Mais ce n’est pas le seul avec ces velléités vengeresses. D’autres personnages « humains » cherchent, au cours de l’histoire, à se venger d’une personne qui les a fait souffrir ou qu’ils rendent responsables de leurs malheurs.

Au boudoir écarlate

Je n’avais jamais lu de livres de pirates auparavant et j’ai trouvé celle-ci plutôt intéressante. L’auteure n’a eu aucun mal à m’emporter dans ce monde qui ne m’était absolument pas familier, et je me suis laissée entraînée d’escales en escales avec un certain délice. Les personnages sont attachants et bien décrits. On a hâte, page après page, de savoir ce qui va leur arriver. Katherine Willborough, l’aristocrate devenue pirate, m’a tout particulièrement accrochée!

Ce qui m’a également conquise, c’est une narration très rythmée, avec beaucoup d’action et aucun temps mort. J’ai apprécié cela.

Malénia dans ses livres

Contenu du panier

Votre panier est vide